Publicités

Travailler à Sephora, rêve ou cauchemar ?

sephora

Vous connaissez surement cette grande enseigne de parfumerie et cosmétique. Et vous êtes surement déjà rentré dans un Sephora au moins une fois, même plus. Et selon les Sephora, les vendeuses peuvent être plus au moins hautaines. Mais comment fonctionne une si grande enseigne ? Je vais vous expliquer.

  • Comment j’ai travaillé à Sephora

Il faut savoir que j’ai travaillé 2 fois à Sephora. Les deux fois c’était pendant les périodes de fêtes. Une fois en stage et une autre fois en Intérim.

En décembre 2015, je devais réaliser un stage en vente debout pour une période de 3 semaines à l’issue de ma formation – DUT Techniques de Commercialisation. Et comme je suis une grande fan de maquillage et que je veux travailler dans le secteur des cosmétiques plus tard, j’ai décidé de déposer ma candidature à Sephora. Et même de forcer, pour au final être prise après un court entretien.

L’intérim c’est plus simple. Tu t’inscris à l’agence, ils t’appellent quand ils ont besoin de toi et t’as le droit d’accepter ou non. On m’a donc envoyé dans un autre Sephora en décembre 2016. Et cette fois, je n’étais pas conseillère de vente mais hôtesse de caisse – super hein.

  • Je me suis renseignée avant

Je ne savais pas à quoi m’attendre. Et surtout j’avais peur, peur d’être exploitée, peur d’avoir affaire à des personnes hautaines. Donc j’ai fais plusieurs recherches et j’ai recueilli quelques témoignages que je vous invite à lire – ou pas car je vais vous faire un petit résumé.

Avis 1 Avis 2 Avis 3 Avis 4

Plus on avance dans les avis, plus l’avis est mauvais

En gros, elles disent quoi ? Elles résument comment fonctionne un magasin Sephora : la tenue, le débriefing, le focus, marque star, etc… Et même si les avis sont assez différents, elles sont toutes d’accord pour dire qu’ils sont trop stricts sur la tenue et qu’ils ne pensent qu’au chiffre. Ensuite entre y travailler réellement et être en stage ou en intérim, il y a quand même des différences – car on a pas autant davantage quand on est en stage ou en intérim.

  • Mon expérience

Déjà, je pense que quand vous rentrez dans un Sephora vous voyez la tenue type que porte une vendeuse : la tunique Sephora, pantalon noir, chaussure noir, cheveux attaché et maquillage complet. MAIS, je tiens à préciser qu’au Sephora où j’ai travaillé, le rouge à lèvre rouge n’était pas obligatoire – mais il fallait tout de même porter un rouge à lèvre. Mon avis sur la tenue ? Beaucoup de personnes ont été dérangé par cela mais moi je trouve ça normal en fait. En plus, c’est beaucoup plus simple de voir au loin une vendeuse si on a besoin d’aide.

Ensuite, quand on arrive il y a debriefing. On a un rappel de la journée précédente – si on a atteint les objectifs ou non – et on a les objectifs de la journée. C’est-à-dire, le chiffre d’affaire à atteindre, le chiffre à atteindre pour les marques stars, les marques exclusives et le focus. (Et en période de fête, le focus était surtout concentré sur le parfum, notamment Dior, puis Yves Saint Laurent. Et après noël vers le maquillage). On nous donne également l’attitude à avoir avec notre cliente, les comportements à avoir et les produits à faire découvrir. Je sais que dans les avis qu’on peut lire, Sephora ne pense qu’au chiffre et n’ont pas un avis honnête car les vendeuses doivent orienter les clients vers le focus. Mais les vendeuses sont honnêtes, elles ne vont pas vous forcer à prendre le focus de la semaine si vous n’en voulez pas. Les vendeuses sont avant tout là pour conseiller. Elles vont seulement orienter discrètement les clients vers le focus ou les marques stars mais si le client refuse, elles vont proposer autres choses. Et je vous mens pas, moi même je l’ai fais. ENSUITE, ils ne pensent qu’aux chiffres ? J’ai envie de vous dire normal. Quelle grande enseigne n’y pense pas ? Honnêtement les chiffres c’est ce qui fait marcher une entreprise, on ne peux pas ne pas y penser. Étant dans une filière commerciale, je vous garanti que c’est vraiment normal.

Enfin, parmi un des avis lu sur internet, une personne disait que les vendeuses ne s’y connaissaient pas du tout. Mon avis sur ça ? Elles ont un domaine où elles s’y connaissent très bien et d’autres moins bien – maquillage, parfum et soin. Et c’est logique. De plus, elles apprennent de jour en jour et si elles ne savent pas, elles ne vont pas conseiller n’importe quoi. Elles demandent de l’aide à une de leurs collègues. De plus, elles ont environ deux fois par an des stages obligatoires pour en apprendre plus sur les marques et bien apprendre à les vendre.

  • Et mon expérience dans tous ça ?

Bah vous l’avez bien vu, j’ai A-DO-RÉ de A à Z. Quand j’étais en stage je ne voulais même plus partir. Car oui j’ai largement préféré mon expérience de stagiaire – où j’étais conseillère de vente – que mon expérience d’intérimaire – où j’étais hôtesse de caisse. Ce que j’aimais à Sephora, c’est que mes horaires étaient très variés, un jour je pouvais faire l’ouverture, un autre la fermeture. Ce qui rendait mes journées très différentes. J’ai adoré en savoir plus sur les parfums – moi qui n’y connaissait rien. Et j’ai adoré conseiller des clients. C’est vraiment une bonne expérience à avoir, surtout pour moi qui étudie dans le domaine commercial et qui aime le maquillage. C’est quelque chose de très enrichissant. Mais pour quelqu’un qui fait seulement des études d’esthétiques, orientez vous plutôt pour des petites enseignes car vous allez également dire qu’ils ne pensent qu’au chiffre alors que je trouve cela normal.

De plus, il y avait réellement une bonne ambiance et on aurait dit une grande famille. Lors de mon stage ils ont fait plusieurs flashmob dans le magasin pour attirer des clients, ils ont fait un repas de noël et du réveillon. Honnêtement tous le monde était gentil avec moi et voulait m’aider. On m’a même permis de maquiller des clientes (je faisais la moitié du visage à chaque fois après que ma collègue me montrait). Et ce que j’aimais également c’était quand on faisait des jeux pour se motiver à vendre plus – même si on ne gagnait rien.

Enfin, le seul petit bémol, c’était que certains clients étaient assez désagréables ou ces filles qui quand elles vont lire stagiaires sur mon badge elles vont croire je suis incompétente pour des conseils en maquillage. Enfin bref !

Si c’était à refaire, je le referai ! Et vous, avez-vous déjà travailler dans une enseigne de cosmétique ?

Bisous, J.

Rejoignez Woman Legacy sur : logo facebooklogo-twitterlogo-instagramlogo-hellocton

Expériences

Publicités

4 commentaires Laisser un commentaire

  1. Coucou 😀 ! J’ai beaucoup aimé ton article et j’ai fait 2 ans de stage chez sephora pour mon école(bts muc) et je me retrouve dans ta vision de l’enseigne. Ce fut deux années très enrichissantes et je recommande vivement à toutes celles qui aiment le cosmétique et le parfum d’y travailler ne serait-ce que 1 mois !
    Des bisous ❤️

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :